Un nouveau départ ?

La Mémoire
Le Musette Actuel
Voir & savoir ...
Contactez-nous !
Toujours plus ...
Liens

Accueil - Version française

Welcome - English Version

Version moderne !
 
Version moderne !
 
Version moderne !

Nous l'avons déjà dit : une toupie n'est pas une valse, un tango musette parisien ne ressemble en rien à un tango de salon, un paso de style racatti n 'est pas semblable à un paso d'école, une java ne se danse pas uniquement avec les mains sur les fesses de sa partenaire (dommage, je sais...), etc.

Dans un premier temps, évitons trop de mélange avec d'autres danses (surtout avec le Tango Argentin, comme on le voit parfois).

Non pas que l'apport d'autres danses ne soit pas intéressant, au contraire !

Mais
il est riche, très riche, trop riche pour le Musette qui n'existe déjà presque plus et qui finira par être totalement englouti, comme les petites civilisations ont été absorbées par les grosses...
Il ne s'agit pas de "cloisons" mais de "protection"...

Essayons d'abord de faire parler du Musette "dansé", de le faire connaître à nouveau en France et à l'étranger, d'en faire revivre l'ambiance avec des soirées qu'on pourrait appeler "à thèmes"...

Intéressons des musiciens d'origines diverses.
La musique musette peut évoluer sans attendre.
D'ailleurs, ce style, dès les années 20/30, avait su se mixer à des styles différents : swing & manouche, entre autres...
Puis l'image en a été détruite par l'interprétation à la fois commerciale, "ringarde" et vulgaire de certains accordéonistes : inutile de les nommer, ils sont malheureusement parmi les plus connus.
Il faut donc, dès à présent, remonter (là aussi) cette image...

nouveaux musiciens = nouvelle musique, nouveaux instruments, nouvelles chansons, nouvelles paroles plus au goût du jour et donc nouveau public.

Si le rythme reste, la danse suivra : augmentation du nombre de pratiquants,  population plus jeune...
L'évolution se fera alors toute seule :

nouveaux danseurs = nouvelle écoute musicale, nouvelle manière de bouger, nouvelles figures qui viennent enrichir la danse et qui sont de la création pure... 

Nouvelles silhouettes, aussi !

D'ailleurs les danseurs de Salsa ne s'y sont pas trompés, qui ont su redécouvrir la Salsa Cubaine, puis la Portoricaine et maintenant évoluent vers le style L.A., le New-yorkais, etc...

D'ailleurs les danseurs de Lindy ne s'y sont pas trompés, qui ont d'abord relancé le style "Savoy", puis ont redécouvert le "Hollywood Style" et qui, maintenant, enrichissent leurs figures de mouvements apportés par les nouveaux danseurs de Lindy issus de la culture Hip-hop (...et c'est très "chouette" !)...

D'ailleurs les danseurs de Tango Argentin ne s'y sont pas trompés, qui ont d'abord cherché à imiter les danseurs des grandes revues internationales, puis sont revenus vers un style de bal plus traditionnel avant de repartir vers un Tango qui évolue chaque jour dans de nouvelles directions, grâce à l'apport de "sang neuf" !

A notre avis, la survivance,  l'évolution du Musette "dansé" est là :

Pas dans le "vol" de figures toutes faites, empruntées à des danses bien établies... mais dans l'apport de cultures artistiques internationales différentes qui induisent une manière différente de bouger : hip-hop, moderne, contemporain et autres...

Ceci est encore, au niveau du musette, dans un futur éloigné...
Nous tenons à rassurer les personnes plus âgées : ce n'est pas demain qu'on toupillera sur la tête !!!

Haut de page